Reportage - Harcèlement à l’école: le côté obscur de la force?

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ? Quelles sont les formes de harcèlement ? Qui est concerné ? Qui sont les victimes et qui sont les auteurs ? Pourquoi les victimes ne parlent-elles pas ? Quelles sont les conséquences ? Pourquoi le harcèlement est-il si difficile à prendre en charge ? Comment repérer le harcèlement ?

 

 

Pour la version PDF de l’article

 

 

Lors des 43e Journées Scientifiques de l'AEMTC les 25 et 26 novembre 2016 à l’ULg sur l’auto- et hétéro-agressivité, le professeur Benoît Galand, docteur en psychologie (UCL) a présenté Harcèlement à l'école: le côté obscur de la force ?

 

Le Réseau Prévention Harcèlement

Le Réseau Prévention Harcèlement est un groupe de travail intersectoriel (Enseignement, Jeunesse, Aide à la Jeunesse, Promotion de la Santé, Education permanente…) dont les missions et actions ont pour but de favoriser les échanges entre les intervenants des différents secteurs autour de la problématique du harcèlement, d’améliorer les réponses et les solutions face au harcèlement.

Cela a donné lieu en février 2014 à un premier colloque « Croisons nos regards », en novembre 2015 à un deuxième colloque « Croisons nos pratiques »
et en octobre 2016 à la publication d'une brochure.

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Regard des jeunes sur le positionnement des adultes

« Comment réagiraient les adultes si vous leur annonciez être victime de harcèlement ? » C’est la question qui a été posée aux ados d’une maison de jeunes. Leur réponse est sans concession…

Voyez plutôt Help Hélène

 

 

Croyances et mythes

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Comprendre le phénomène du harcèlement

Définitions

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

Ce sont des actes négatifs multiples (souvent de formes variées) délibérément dirigés contre une ou plusieurs personnes qui en souffrent et ne voient pas comment y mettre fin.

Trois éléments sont à prendre en considération : le caractère intentionnel (ce n'est pas un accident), la répétition des faits (ce n’est pas un incident isolé) et un déséquilibre de pouvoir entre les protagonistes (il y a peu ou pas de réciprocité entre harceleur et victime).

Ce n'est pas la forme ou le contenu d'un comportement qui définit le harcèlement, mais la nature de la relation entre les protagonistes.

Le harcèlement peut avoir lieu entre élèves, entre membres de l'équipe éducative, entre élèves/parents et membres de l’équipe éducative.

 

Formes de harcèlement

Harcèlement physique

frapper, faire mal, pousser, bousculer.

 

Harcèlement verbal

se moquer, insulter, injurier, menacer, dénigrer.

 

Harcèlement social

lancer des rumeurs, provoquer une dispute, ignorer, exclure du groupe.

 

Cyber-harcèlement

sur internet: menacer, insulter, propager des rumeurs, dénigrer, poster des photos humiliantes, inciter à la haine.

 

Harcèlement sexuel

insultes sexistes, attouchements, se montrer violent ou abusif dans les relations amoureuses.

 

Harcèlement discriminatoire

tout comportement physique ou verbal blessant, dégradant, humiliant fondé sur le sexe, l’orientation sexuelle, la religion, la race, le handicap, l’origine culturelle, familiale .

 

Harcèlement matériel

dégradation, vol, racket.

 

 

Le schéma du harcèlement

Le harcèlement n’est pas seulement un problème interpersonnel.

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Témoignage

"Tu sers à rien ! T'es moche ! Va te faire refaire la face ! T'as pas d'amis !" A force d'être critiquée sans cesse, j'ai fini par croire que je n'étais pas comme eux, que je n'étais "pas normale". On me l'a souvent dit. J'étais la seule dans la classe à être traitée ainsi. (…) Je me sentais sale, rejetée, laide, puante, chiante. Quand je regardais mon reflet dans le miroir, j'avais l'impression qu'il mentait : l'image qu'il renvoyait de moi était trop belle pour être vraie. (…) J'avais l'impression de vivre dans une forêt où seule compte la loi du plus fort. Aucune autre règle n'existait. Il n'y avait pas de justice. (...) Le professeur parlait et j'étais dans un autre monde. Je criais à l'aide mais il ne m'entendait pas. Je ne suivais pas son cours tellement j'étais en détresse. (…) J'étais toute seule car la menace était forte pour tout le monde : "soit tu tapes dans le sac, soit tu es ce sac !" La seule personne qui pouvait m'accepter, c'était ma chambre. (…) J'étais comme morte. Le monde vivait. Les autres personnes poursuivaient leur vie quotidienne. Sous le choc, je ne bougeais plus, comme un poisson mort dans l'océan, les yeux ouverts, tétanisée. (…) La souffrance augmente le désespoir. Plus tu es désespéré, plus la mort devient belle. (…)

 

Qui est concerné ?

Les Charles-Edouard ? Les Brenda ? Les petits ? Les filles ? Les roux ? Les gros ? Les arabes ? Les basanés ? Les précoces ? Les intellos ? Les cancres ? Les boutonneux ? Ceux à lunettes ? Les pauvres ? Les fashion-victims ? …

Tous ceux qui sont différents !

Le harcèlement à l'école n'est pas lié à la langue parlée à la maison, à la nationalité des parents, au niveau de diplôme des parents, à la situation professionnelle des parents, aux possessions matérielles de la famille, à la filière ... Mais un handicap, une orientation sexuelle !

 

Qui sont les victimes ?

Toute différence « visible » par rapport aux autres élèves du groupe peut être prétexte à du harcèlement.

 

Facteurs de risque :

L’isolement social à l'école (vis-à-vis des pairs et des enseignants) et une confiance en soi fragilisée, des difficultés émotionnelles sont des facteurs de risque et le harcèlement aggrave ces facteurs !

 

Une situation de harcèlement nécessite la combinaison de plusieurs facteurs :

Victime « potentielle » + agresseur « motivé » + contexte « favorable.

 

Qui sont les auteurs de harcèlement ?

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Cinq hypothèses à la base :

(a) déviance : manifestation ou symptôme d’un problème plus global d’agressivité ou de comportement

(b) détresse : reflet d’une détresse psychologique

(c) dominance : stratégie visant à s’assurer un statut dominant au sein du groupe de pairs

(d) protection : réaction face à un environnement scolaire perçu comme menaçant ou hostile

(e) compensation : résultat de frustrations suscitées par la vie scolaire.

 

Mais ce qui ressort des études, c’est que les auteurs de harcèlement recherchent le pouvoir et la dominance (> besoin d'une victime), y gagnent souvent une forme de popularité, de statut, de prestige, d'influence sociale sur le groupe, sont renforcés par l'absence de réaction des témoins (ou leur éventuel soutien) et éprouvent des difficultés avec leur propre vulnérabilité (durs, peu empathiques, peu ouverts à la remise en question).

 

Hétérogénéité des profils :

Tout groupe d’enfants ou d’adolescents s’auto-organise.

Les regards adultes sur la constitution et le fonctionnement du groupe jouent un rôle important.

 

Le cyber-harcèlement

La plupart des victimes de cyber-harcèlement sont aussi victimes de harcèlement en face-à-face. Les interlocuteurs se connaissent.

Le cyber-harcèlement a souvent un effet amplificateur (permanence, caractère public, absence de contrôle des adultes, commentaires et “like” etc.).

Le cyber-harcèlement concerne aussi l’école pour les répercussions que cela peut avoir en son sein.

 

Témoignage

« C’est difficile à expliquer, hein. On a l’impression de l’intérieur que ça se voit mais en fait, ça ne se voit pas, parce qu’on est tellement à essayer de masquer qu’on longe les murs. […] Tout est fait pour ne pas attirer l’attention. Je n’intervenais jamais, je ne répondais que quand on me le demandait en cours. […] Je pense qu’on n’attire pas l’attention, donc le prof ne peut pas le voir s’il n’est pas plus au courant que ça. […] Donc, les choses se font quand même discrètement et à la limite, c’est peut-être bizarre à dire, mais je pense qu’on souhaite que ça ne soit pas plus vu. Donc on ne cherche pas non plus à ce que le prof le voie. Donc je vais dire, à la limite, qu’ils me fassent chier en dehors du regard du prof me convenait aussi. […] Parce que c’est un regard… une humiliation en plus. »

 

Pourquoi les victimes n’en parlent pas

Souvent, le jeune cherche d’abord à régler le problème seul.

 

Pourquoi n’en parlent-ils pas à leurs enseignants ?

  • « Ça ne va rien arranger! »
  • « Risque de faire pire que mieux. »

 

Pourquoi n’en parlent-ils pas à leurs parents ?

  • Honte et culpabilité
  • Peur de faire de la peine
  • Peur des réactions des parents.

 

Quels chiffres pour le harcèlement ?

Il y a un manque d'études systématiques dans le monde francophone.

Enquêtes UCL (2011-2013) :

  • 16% de victimes
  • 14% de harceleurs
  • 5% de victimes – harceleurs.

 

Health Behaviors in School-aged Children (HBSC) :

  • Enquêtes internationales sous la direction de l'OMS, 2 questions sur le harcèlement
  • FWB, 20 % des élèves se déclarent victimes,
    10 % harcèlent (2014).

 

Un quart à un tiers des élèves sont impliqués chaque année dans du harcèlement.

 

Quelles sont les conséquences?

 

Pour les victimes

Détresse émotionnelle, dépression, anxiété, repli sur soi, somatisation, troubles alimentaires, voire tentative de suicide, parfois absentéisme, baisse de résultats.

 

Pour les auteurs

Sentiment d’impunité, verrouillage de l’empathie ; vécu scolaire négatif, risque d’évolution vers d’autres conduites à risque ; si les agressions sont répétées dans la durée et dans plusieurs milieux de vie : risque d’échec scolaire et de délinquance.

 

Pour les témoins

Ils se sentent mal à l’aise (peur des représailles ou d’être considérés comme des « balances ») ; insécurité, stress, perception négative de l’école.

 

Pour les adultes

Indignation, impuissance, injustice, frustration, désenchantement professionnel.

 

Pour l'école

Loi du silence. Loi du plus fort. Non-assistance à personne en danger.

 

Le harcèlement peut avoir des conséquences importantes

Que dit la loi ?

Article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Article 19 de la Constitution belge.

Article 442bis du code pénal

Décret « Missions » (1997)

Décret Discriminations positives (1998)

 

Pourquoi le harcèlement est-il si difficile à prendre en charge?

Sortis de leur contexte, la plupart des actes peuvent paraître anodins aux yeux d'un observateur adulte (accumulation !). Les faits se passent souvent dans des lieux peu supervisés. Les victimes se confient peu ; les témoins n'informent quasi jamais les adultes de l'école.

Ce sont des phénomènes de groupe avec une invisible visibilité, déni ou minimisation (mythes et croyances, éléments de preuve peu tangibles, « Ce n'est pas mon rôle de me préoccuper de la qualité des relations entre élèves » …).

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Repérer, agir, prévenir

Le harcèlement n'est pas uniquement un problème, c'est aussi une occasion de travailler le vivre ensemble à l'école, l'éducation à la citoyenneté, les compétences socio-émotionnelles ...

 

Comment repérer le harcèlement?

Chez la victime

Tout changement d’attitude, de comportement ou de résultats scolaires (perte de confiance et d’estime de soi, hypersensibilité, absences répétées, retards, incapacité de se concentrer…).

 

Dans le groupe

Pressions, dénigrements, moqueries, accusations, rejet, social, comportements non verbaux… Il est indispensable de croiser les informations (procédures de signalement…).

 

Agir avec discernement

  1. Eviter les pièges, les erreurs de jugement : Déni, croyances et mythes, ne pas agir sous le coup de l’émotion, ne pas rester seul(e).
  2. Protéger la victime et arrêter les comportements de harcèlement (approche ‘relationnelle’ et/ou ‘disciplinaire’).
  3. Sensibiliser les témoins, le(s) auteur(s) et la victime : Travailler la prise de conscience, l’empathie et la réparation avec le groupe des auteurs et des témoins ;
    Travail éducatif / thérapeutique.

 

Analyser la situation de façon globale, en prenant en compte les différentes personnes impliquées.

Intégrer la victime dans la recherche de solutions.

Assurer un suivi dans la durée – persévérer.

Trois critères pour évaluer son action :

Sécurité, Confiance, Intégration

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

(Ill. "Réseau prévention harcèlement")

 

Quelques ressources

Ecole et parents: 0800/ 95 580
Assistances écoles : 0800/ 20 410
Ecoute enfants : 103

 

Livres

« Intimidation, Harcèlement » F. Saint-Pierre
« Ne te laisse pas faire! » E. Piqué
Max & Lili : « Lili est harcelée à l'école » D. de Saint Mars & S. Bloch

 

Sites

 

Brochure

Prévention du harcèlement entre élèves

 

Contact

reseau.prevention.harcelement@gmail.com

 

Références

Beaumont, C., Galand, B. & Lucia, S. (dirs.) (2015). Les violences en milieu scolaire : définir, prévenir, réagir. Québec : Presses de l’université de Laval.
Galand, B., Dernoncourt, O. & Mirzabekiantz, G. (2009). Caractéristiques relationnelles et émotionnelles des auteurs et des victimes de violences à l’école. Revue suisse des sciences de l’éducation, 31, 33-56.
Galand, B. & Hospel, V. (2013). Peer Victimization and School Disaffection: Exploring the Moderation Effect of Social Support and the Mediation Effect of Depression. British Journal of Educational Psychology, 83, 569-590.
Galand, B., Hospel, V. & Baudoin, N. (2014), Prévenir le harcèlement via les pratiques de classe? Une étude multiniveaux. Revue Québécoise de Psychologie, 35(3), 137-156.
Galand, B. & Tolmatcheff, C. (2016). Filles et garçons face au harcèlement à l'école : deux réalités différentes ? International Journal on School Climate and Violence Prevention, 1, 34-64.
Jimerson, S.R., Swearer, S.M., & Espelage, D.L. (2009). Handbook of bullying in schools: an international perspective. Abingdon, England: Routledge.
Reijntjes, A., Kamphuis, J. H., Prinzie, P., & Telch, M. J. (2010). Peer victimization and internalizing problems in children: A meta-analysis of longitudinal studies. Child Abuse &
Neglect, 34(4), 244-252.
Ttof i, M. M., Farrington, D. P., Lösel, F., & Loeber, R. (2011). The predictive efficiency of school bullying versus later offending: A systematic/meta analytic review of longitudinal studies.
Criminal Behaviour and Mental Health, 21(2), 80-89.
 
 
 
 
Communiquez cet avis
Deel dit bericht