L'Evidence based psychology

2017, une nouvelle année.  C’est habituellement la période des bonnes résolutions et des vœux.    Hélas, cela ne concerne apparemment pas tous les collègues. "La FBP ment"; elle est "corporatiste" sans oublier les attaques personnelles à l'encontre de notre équipe. Si vous jetez un œil sur certains forums, cela ne vous aura pas échappé.

La polémique

Il serait très facile pour la FBP de réagir et de faire ainsi écho à ces propos. Mais alors nous entrerions dans la polémique. Et comme tout bon psychologue nous avons toujours appris à garder nos distances, à nous mettre en position méta, à analyser les événements avant de nous engager dans des interventions. Cette polémique nous amène à définir une fois encore la position de la FBP concernant  l'évidence based psychology.

Evidence-based dites-vous? C'est précisément sur ce point que porte toute la polémique! « La psychologie clinique sera para médicalisée! » Maggie De Block ne jure que par la médecine « evidence based ». Bientôt nous serons contraints de travailler avec des protocoles de thérapie du comportement". Ce ne sont là que quelques-unes des préoccupations qui nous sont parvenues.

La sciences est notre point commun

Il faut savoir que la communauté internationale des psychologues vit et travaille (et ce n'est pas une invention de la FBP) depuis des années selon le principe de l'evidence-based psychology, tel que défini par l'American Psychological Association (APA) en 2005. En quelques mots cela signifie que nous, psychologues, tentons toujours de faire appel aux connaissances scientifiques les plus pointues, de les compléter de notre propre expérience clinique et de l'appliquer au profil de nos clients. C'est précisément cette définition qui garantit la richesse de notre champs de travail et qui permet de remettre en question notre science encore jeune et en plein développement. Et c'est précisément un des objectifs de la FBP: diffuser le plus largement possible la connaissance issue de la psychologie scientifique, donner à la société la possibilité d'accéder aux interventions scientifiques et veiller à l'observation d'une éthique précise qui tient compte des intérêts de nos clients. C'est radicalement diffèrent de "l'evidence-based medecine" tant décriée. 

La science est indispensable mais pas suffisante

Cela signifie aussi que la recherche scientifique et la connaissance provenant de nos études universitaires ne suffit pas pour être un "bon" psychologue. Les compétences et les attitudes sont aussi indispensables. Mais l'ancrage scientifique est bien notre fondement, cela fait partie pour ainsi dire partie de l'ADN du psychologue. Nous menons des études sur les compétences et les attitudes essentielles de sorte à mieux les utiliser dans notre travail. Il suffit de penser à la recherche fascinante en cours qui tente de déterminer les raisons pour lesquelles cette relation thérapeutique est si importante.

C'est dans cette optique que la FBP a participé activement en 1993 à la création de la Commission des Psychologues afin que le titre soit protégé. Elle a veillé à ce que la déontologie ne soit plus placée sous sa surveillance mais sous celle de la Commission. Elle a encouragé activement ses membres et même facilité leur enregistrement auprès de la Commission des Psychologues.

C'est en gardant cela à l'esprit que nous avons plaidé pour que la psychologie clinique devienne une profession de soins de santé autonome  (et non pas para médicalisée comme on l’entend  souvent) de sorte que les patients/clients aient un meilleur accès aux soins psychologiques. Elle l'a toujours fait au travers de messages positifs, tenant compte de l'intérêt du client. La reconnaissance de la profession est un fait et c'est très bien. Mais ne vous y trompez pas; l'autonomie de la reconnaissance ne veulent rien dire sans un financement propre et indépendant. Pendant que certains mènent encore une bataille d'arrière-garde, nous nous concentrons sur l'étape suivante.

Pour une psychologie critique, ouverte et transparente

Chers collègues, la psychologie n'est pas pratiquée dans des arrière boutiques en compagnie d'une élite ou au sein d'instituts de formation où l'on suit, sans aucun contrôle, des gourous. Non, la psychologie est une science, menée au niveau international, où des collègues publient sous le contrôle de leur pairs, se confrontent pour élaborer des théories au plan international et local (comme l’Intervision par exemple).

A ce propos, la FBP n'est pas une organisation compliquée voire obscure:

  • Trouvez-vous important que les interventions psychologiques se fondent sur la recherche scientifique dans la tradition au sens large de l'evidence-based psychology?
     
  • Trouvez-vous important que la société tire avantage des interventions psychologiques?
     
  • Trouvez-vous important que la position du psychologue soit mieux appréciée dans notre société?
     
  • Trouvez-vous important que la diversité de la psychologie (clinique) soit protégée et non pas ramenée à une pensée protocolaire réductionniste?

 

Et bien aidez-nous alors à réaliser ce projet, car sans membres la FBP ne représente rien. Il y a encore 7000 collègues qui ne sont affiliés à aucune organisation professionnelle. Si nous voulons réaliser tous ces objectifs, nous aurons besoin de vous tous.

Alors, affiliez-vous à une des organisations membres de la FBP et convainquez vos collègues de faire de même!

Nous vous souhaitons une bonne année durant laquelle nous serons à-même de faire évoluer la psychologie et faciliter ce que vous aimez faire, à savoir aider les personnes à aller de l'avant!

 

La FBP

 
Communiquez cet avis
Deel dit bericht